top of page

Comment Gérer Votre Énergie

Vous arrivez généralement à la fin de la journée sans énergie, avec juste envie de vous blottir sur le canapé et de regarder la télévision ou des séries ? Désormais, vous apprendrez à interpréter les véritables besoins de votre corps. Il ne s'agit pas de choisir le canapé ou la série ! Il s'agit d'un panneau d'avertissement indiquant de faibles niveaux d'énergie. Découvrez des stratégies rapides et efficaces pour faire face à cette situation.


Pas d'Energie? 🪫

  • Oui tous les jours 🫠

  • Oui, mais rarement 🫤

  • Non, j'ai toujours beaucoup d'énergie 🤩


 

Indice

 

Énergie chimique : ATP, comment optimiser la respiration


Après tout, qu’est-ce que l’énergie et quel est son lien avec le Yoga ?

Notre énergie, en termes chimiques pour les cellules, est stockée sous forme d'ATP (Adénosine Triphosphate) (Source : Wikipédia). Cette substance fonctionne comme une sorte de monnaie énergétique cellulaire, fournissant aux cellules l’énergie nécessaire aux activités telles que courir, préparer le dîner et même au processus de réflexion. La génération d’ATP nécessite non seulement du glucose obtenu par l’alimentation, mais également de grandes quantités d’oxygène absorbées par la respiration. Étonnamment, les poumons ne sont qu’une étape du voyage respiratoire : la véritable respiration se produit au niveau cellulaire !



A Glicose e o ATP

En combinant l'oxygène avec le glucose, la production d'ATP augmente considérablement, passant de 2 ATP à un impressionnant 38 ATP.

Investir dans une respiration efficace est essentiel pour optimiser ce processus énergétique.



Conscience du corps et exercices de base pour utiliser votre potentiel respiratoire


Maintenant, nous vous apportons une bonne nouvelle : vous pouvez doubler (voire plus) la quantité d’oxygène absorbée à chaque respiration, et le Yoga en est la clé.

Commencez par évaluer votre dos. En y réfléchissant, avez-vous remarqué une amélioration dans votre posture ? Excellent! Concentrez-vous maintenant sur votre abdomen. Remarquez-vous un mouvement lorsque vous respirez ? Si vous remarquez que votre nombril bouge pendant que vous respirez, félicitations !


Distribuição do ar nos pulmões

Pour de nombreux Occidentaux, la réponse est « non ». Étonnamment, environ 60 % du volume des poumons se trouve dans la région abdominale. Malheureusement, de nombreuses personnes en Occident n’utilisent pas pleinement cette capacité pulmonaire, ce qui n’est pas favorable à leur santé.

Le premier exercice indispensable à maîtriser est la respiration abdominale. Cela semble difficile ? En fait, nous naissons tous en respirant en utilisant la zone abdominale de nos poumons ; Le défi est de savoir comment le faire consciemment.

Dans le Yoga traditionnel indien, enseigné par la Portuguese Yoga Confederation, nous explorons les 14 disciplines techniques du Yoga. L’un d’eux est le Pránáyáma, qui consiste en des exercices de respiration à influence énergétique et neurovégétative. Cette discipline regroupe 40 exercices différents, contribuant non seulement à augmenter notre énergie, mais aussi à l'équilibre émotionnel !

Nous apprenons (à chaque respiration) à augmenter l'absorption d'oxygène, ce qui se traduit par la génération de plus d'ATP, l'énergie chimique essentielle au fonctionnement de notre corps.


Combien de litres d’air respirez-vous ?


Pour mettre les choses en perspective, un individu occidental consomme en moyenne environ 9 litres d’air par minute, ce qui n’équivaut pas au volume contenu dans 2 seaux domestiques.


Volume de ar inspirado em 1 minuto

Lorsque nous pratiquons la respiration complète, nous utilisons pleinement notre capacité pulmonaire. En pratique, il est possible d'atteindre jusqu'à 30L, soit l'équivalent de six seaux pleins (Source : André Van Lysebeth dans 'Je perfectionne mon Yoga').



Prána : L'énergie recherchée par les astronautes


Et les découvertes continuent ! En plus de l'oxygène, nous absorbons le dioxyde d'oxygène de l'air, connu en Samskrta sous le nom de prana, essentiel pour nous sentir « rassasiés » 🔋🔋🔋. La NASA, pendant la course à l'espace, a fait face au défi des astronautes, malgré leur préparation physique, perdant de la force lorsqu'ils restaient dans des chambres étanches. Après des recherches approfondies (Source : NASA), une technologie, aujourd'hui connue sous le nom d'ioniseurs, a été développée pour enrichir l'air en anions oxygène. Ce mystérieux bouton sur les climatiseurs qui indique l’ionisation ? Il s’agit d’introduire des anions oxygène (bioénergie) dans l’air. Quelque chose que font aussi les vagues de la mer, c'est pourquoi l'air de la plage nous recharge.


Le terme prána est incorporé au nom de la discipline technique Pránáyáma, qui se compose de 40 exercices transmis au fil des millénaires, rappelant à l'être humain ses capacités innées. Ces exercices fournissent une source d’énergie considérable, nous permettant de vivre notre vie comme des super-héros, en profitant de chaque instant.



Voie rapide de l'énergie vers le cortex cérébral


En Yoga, on découvre un moyen rapide d'acheminer le prana directement vers notre cortex cérébral : respirer profondément par le nez, comme si l'on sentait une fleur.

Respiração nasal

Dans les exercices de yoga, nous respirons toujours par le nez, à la fois en inspirant et en expirant (à de rares exceptions près), programmant ainsi le corps pour l'efficacité énergétique. Le bulbe olfactif, relié au cerveau par le système nerveux, est vital dans ce processus, influençant des zones clés du cerveau.


Un professeur dûment certifié par la DGERT (avec un minimum de 6500 heures pour le premier niveau) apprend ces 40 exercices, comprend leurs objectifs ainsi que leurs bénéfices. Par exemple, ils apprennent à hyperoxygéner le cerveau pour faire face aux pics de travail ou d’études (Bhastriká). De plus, ils explorent la combinaison de la respiration avec les Ásanas - Positions Psychophysiques - transformant la gravité en alliée pour maintenir une énergie constante.



Anti-stress et stabilité émotionnelle


Il existe des découvertes encore plus fascinantes sur les bienfaits du Pránáyáma, notamment son impact anti-stress (puisque dans les situations stressantes nous gaspillons une quantité considérable d'énergie) et son rôle dans la promotion de la stabilité émotionnelle.


Réfléchissez un instant : avez-vous déjà pris une sage décision alors que vous étiez extrêmement angoissé, en colère, euphorique ou triste ? Combien de temps et d’énergie avez-vous dû consacrer pour remédier à une telle décision ? La respiration est étroitement liée à nos émotions. Remarquez le rythme de votre respiration lorsque vous êtes calme et paisible par rapport aux moments de détresse. Tout comme tout dans le cosmos suit un rythme, nous, en tant que partie de la nature, sommes également influencés par ce rythme. La pratique constante du Pránayáma nous guide vers un état d’équilibre émotionnel.

Par exemple, la respiration abdominale permet de stimuler le nerf vague du fait de la proximité anatomique entre ce nerf et le diaphragme (muscle principal de la respiration). Le nerf vague est le nerf principal du système nerveux parasympathique, responsable du ralentissement de plusieurs de nos fonctions vitales (battement cardiaque, respiration…). Grâce à la respiration, on peut contrebalancer l’hyperstimulation du stress, qui est un accélérateur.

Le rythme joue également un rôle important.

Remarquez le rythme auquel vous respirez lorsque vous êtes calme et paisible ou lorsque vous êtes en détresse. Tout dans le cosmos a un rythme, nous faisons partie de la nature, le rythme nous influence aussi.

En pratiquant avec un professeur certifié, nous apprenons non seulement quel exercice utiliser dans chaque situation, mais aussi à quel rythme l'appliquer.



Résumé


Le yoga offre des solutions rapides et efficaces pour se ressourcer et se détendre, nous permettant de vivre notre vie comme des super-héros ! La pratique du yoga reprogramme notre corps pour qu'il fonctionne efficacement, en adoptant des approches telles que la respiration abdominale pour utiliser la zone contenant le plus grand volume de poumons, la respiration complète pour maximiser l'absorption d'oxygène et de prana et la respiration par le nez pour diriger le prana directement vers le cortex cérébral. Il existe également des exercices spécifiques, comme l’hyperoxygénation (Bhastriká).


Le yoga agit non seulement comme un antidote au stress, mais favorise également la stabilité émotionnelle, se traduisant par des économies d'énergie. Ce ne sont là que trois des 40 exercices de Pránáyama - exercices de respiration à influence énergétique et neurovégétative qui peuvent être appris auprès d'un professeur de Yoga traditionnel indien, certifié par la DGERT, avec une formation certifiée de 6500 heures.


En prenant le contrôle de notre énergie, nous pouvons la diriger vers nos buts et nos objectifs. En plus de cette discipline technique, il y a 13 autres matières principales (et 6 secondaires) à explorer !


Et voici un précieux conseil :

Gagnez du temps - pratiquez le Yoga.

1 vue

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Os comentários foram desativados.
bottom of page